Lombaires – carré des lombes


Lombaires – Carré des Lombes

du latin Lomborum ou Quadratuslomborum

carré lombes

Le carré des lombes est un muscle puissant de la région lombaire. Dans le langage courant, on s’y réfère le plus souvent comme “les lombaires”, en référence aux vertèbres du même nom. Il contrôle la coordination des parties supérieures et inférieures de notre corps. Il nous permet de rester stable lorsque nous effectuons des mouvements différents du haut et du bas du corps. Par exemple, le carré des lombes du cavalier est très sollicité : il doit serrer ses jambes pour faire avancer sa monture (mouvement symétrique) et tourner le haut du corps, thorax, épaules et tête, pour indiquer la direction à sa monture (mouvement désaxé et asymétrique). D’autres sportifs comme les golfeurs, les adeptes du kayak ou les tennismen sollicitent énormément ce muscle, ainsi que toute personne effectuant des activités impliquant une séparation des mouvements entre les parties supérieures et inférieures du corps.

 

Le carré des lombes est d’accès difficile car il se situe en profondeur sous
pressionsshiatsuplusieurs couches de muscles, de fascia et de tissus aponévrotiques (qui devront eux aussi être traités simultanément).

Ses insertions :

  • en bas sur la crête iliaque, le ligament iliolombaire et les processus transverses des dernières vertèbres lombaires
  • en haut sur la 12ème côte et les processus transverses des premières vertèbres lombaires

Ses actions :

  • flexion latérale du rachis – action unilatérale : lorsque l’on se penche sur un côté
  • extension du rachis – action bilatérale : lorsque l’on se grandit, que l’on s’étire vers le haut
  • stabilisation du rachis lombaire – action de contrôle et de coordination

 

Des étirements des lombaires :

etirement-dos-debout

N°1 : debout, bras relâchés, on se penche en avant jusqu’à toucher ses pieds (si possible…). On peut plier les genoux légèrement si des tensions gênantes se manifestent derrière les jambes.

 

 

 

etirement-lombairesN°2 : la position fœtale.: On s’assied sur ses talons, genoux au sol. On s’allonge bras devant (mais non tendu, relâché), idéalement le front se pose au sol.

On reste bien assis sur ses talons et on respire lentement et amplement avec le ventre.

 

Ces deux étirements étirent toute la région lombaire en général.

Il est important de respirer lentement et amplement. Sur un étirement, on ne force pas ! On écoute son corps et on prend conscience de toutes les fibres musculaires contractées qui, petit à petit, grâce à une position adaptée et une respiration profonde vont se dénouer progressivement.

 

Prenez soin de vous!

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *