étirement shiatsu séance

Ostéopathie ou Shiatsu? Identiques, incompatibles ou complémentaires?


Ostéopathie ou shiatsu ? Identiques, incompatibles ou complémentaires?

 

 

Souvent, lorsque j’explique ce qu’est le shiatsu (voir déroulé d’une séance de shiatsu), mes receveurs me disent « en fait, c’est comme de l’ostéopathie japonaise ? ».

Ma réponse est oui et non.

 

Oui, car, comme l’ostéopathie, le shiatsu vise à modifier les déséquilibres de votre corps.

Non car il ne s’inscrit pas entièrement dans la même logique.

 

L’osptéopathie

Nous allons voir un ostéopathe car nous nous sommes coincés le dos, avons un torticolis ou d’autres douleurs ou troubles. Après un interrogatoire minutieux, l’ostéopathe va poser ses mains sur vous à différents endroits de votre corps, appuyer, étirer, parfois faire craquer par la contrainte si nécessaire. Il vous redonnera très probablement un voire deux autres rendez-vous. En quelques semaines, vous repartez légers et débloqués.

En revanche, il n’est pas rare que plusieurs mois après, vous rappeliez ce même ostéopathe car vous vous êtes à nouveau bloqués ou des douleurs sont réapparues. Pourtant, l’ostéopathe a parfaitement fait son travail.

 

Le shiatsu

Le spécialiste en shiatsu va lui aussi poser ses mains sur votre corps, appuyer plus longtemps sur certaines zones, vous proposer des étirements qui éventuellement vous feront craquer. Mais, tout d’abord, l’objectif de ces étirements n’est pas nécessairement de provoquer un craquement. Ensuite, le spécialiste en shiatsu vous proposera un autre rendez-vous dans plusieurs semaines, puis un troisième un quatrième, etc. Souvent, la première année, il est fréquent de recevoir un shiatsu tous les mois. Puis, les séances s’espacent la deuxième année jusqu’à n’avoir plus besoin de recevoir un shiatsu que trois à quatre fois par an.

 

Orient vs Occident

En occident, certains utilisent le shiatsu comme l’ostéopathie. Pourquoi pas ? Mais parfois le corps a besoin de manipulations ostéopathies que le shiatsu ne peut vous apporter.

Or en Orient, la philosophie est toute différente, même opposée.

Prenons un autre exemple, celui d’un médecin.

En Orient, vous avez rendez-vous environ quatre fois par an chez votre médecin. Ces rendez-vous sont planifiés longtemps à l’avance. Car le rôle du médecin est de vous garder en bonne santé. Il vous conseille sur votre alimentation, vous prescrit des tisanes ou des décoquetions de plantes, des massages… Si vous tombez malade et que vous n’arrivez pas à vous sortir de cette mauvaise passe, c’est le médecin qui doit se déplacer chez vous pour vous soigner et vous ne payez pas la consultation : si vous êtes tombés malade, c’est qu’il n’a pas bien fait son travail.

En Occident, nous allons voir le médecin lorsque nous sommes malades. Son rôle n’est pas de nous maintenir en bonne santé mais de nous guérir.

C’est la même logique entre l’ostéopathie et le shiatsu. Le shiatsu n’a pas comme vertu première de vous soulager de vos maux mais de vous accompagner tout au long de votre vie afin que vous restiez en bonne santé.

Bien entendu, le shiatsu contribuera à la diminution des douleurs et troubles dont vous souffrez ! Les déséquilibres sont principalement la raison d’un premier rendez-vous et c’est très bien comme cela.

 

L’accompagnement en shiatsu

Lorsque l’on commence à recevoir des shiatsus, il est fort conseillé de ne jamais arrêter. Le shiatsu stimule votre système immunitaire, endocrinien, neurologique, circulatoire, digestif, etc. Il les maintient au mieux de leur forme selon leur codification originelle (génétique). Oui, vous pourrez attraper un rhume ou contracter une grippe même si vous êtes suivis en shiatsu. La différence se trouve dans la manière de gérer la maladie. En suivant régulièrement des shiatsus, un rhume qui dure traditionnellement une bonne semaine ne devrait vous importuner que quelques jours. Une grippe qui durent plusieurs semaines et dont la convalescence est longue par la fatigue extrême qu’elle engendre peut s’absorber en beaucoup moins de temps.

Pour les pathologies lourdes et graves comme la sclérose en plaque ou même le cancer, le shiatsu est un formidable outil pour mieux supporter les traitements lourds et contribuer à un meilleur confort de vie.

Le shiatsu vous accompagne afin que tout aille pour le mieux.

En ce qui concerne l’ostéopathie, elle vous aide à franchir un pallier que le corps ne pourrait pas surmonter sans une intervention.

 

Donc, à la question ostéopathie ou shiatsu, je répondrai « les deux mon Capitaine » !

Les deux se complètent parfaitement et fonctionnent merveilleusement ensemble.

 

Et n’oubliez pas, prenez soin de vous !

crédit photos: sagecleveland.org; jeudemains.net

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *