Dents, organes et posture


Les dents: comment elles influencent tout notre corps

Elles sont logées à l’intérieur de notre bouche. Certains les cachent lorsqu’ils sourient, d’autres les blanchissent à outrance. Elles sont parfois tordues, noircies ou jaunies. Mais savez-vous qu’au-delà de la mastication et de l’esthétique, les dents jouent un rôle primordial pour l’ensemble de notre corps?

Les dents et les organes

Aussi surprenant que cela puisse sembler, les dents sont reliées à nos organes.

C’est le même principe que la réflexologie plantaire qui cartographie nos organes sur nos pieds ou l’auriculothérapie avec nos oreilles.

En effets, des sensibilités, des gènes voire des douleurs dans notre bouche peuvent nous alerter qu’il y a un dysfonctionnement quelque part dans notre corps.

Des maladies ou des troubles fonctionnels d’un organe s’expriment sous la forme d’une faiblesse d’une dent, de la gencive limitrophe. La dent peut être douloureuse sans qu’il existe de lésion à part entière. Cela peut aussi se manifester par des sensations inflammatoires.

Mais cela fonctionne aussi dans le sens inverse! Une dent abîmée, souffrante, peut avoir une influence sur l’organe qui lui correspond. Parfois, cela va si loin qu’un trouble organique ne peut guérir complètement et définitivement si et seulement si la dent corrélée est traitée.

Je donnerai un exemple qui parlera aux parents de jeunes enfants. L’appareil urinaire et particulièrement la vessie est associé aux premières incisives de la mâchoire inférieure (les deux dents du milieu en bas) et aux deuxièmes incisives de la mâchoires supérieures (les deux dents de chaque côté avant les canines en haut). Avant de vous fâcher avec votre enfant s’il n’arrive pas à être propre de jour et/ou de nuit, vérifiez que ses dents sont en bonne santé. Si elles sont non ou mal descendues, noircies (mourantes), tordues, il est fort à parier que les soucis d’énurésie ne sont pas que d’ordres du contrôle conscient des sphincters ou d’ordre psychologique…

 

Les dents et la posture

La manière dont nous fermons notre mâchoire a un effet direct sur notre posture. En effet, observez la photo ci-dessous et vous comprendrez qu’une mauvais fermeture de la mâchoire entraîne des tensions musculaires.

Le corps ne supportant pas les zones de tension trop forte, il cherchera à s’adapter pour trouver des compromis. Et cela créer des déséquilibres sur la zone et se répercute sur le reste de votre corps. Ci-dessous une illustration explicite:

Il existe plein d’autres manières de mal fermer la bouche, d’avoir un mauvais mordant. Vous pouvez avoir les dents du bas qui recouvrent les dents du haut seulement d’un côté, les mâchoires qui ne mordent pas l’une en face de l’autre (décalage latéral), etc.

 

Et le shiatsu dans tout ça?

Et bien, le shiatsu peut aider à relancer la fonction diminuée d’un organe ou apaiser un organe en surchauffe et, évidemment, dénouer les tensions musculaires. Mais si la cause de vos maux se trouvent dans votre bouche, le shiatsu ne pourra résoudre votre problème. Il vous soulagera bien entendu mais ce ne sera que temporaire.

Alors n’oubliez pas de prendre soin de vos dents et d’aller régulièrement chez votre dentiste! Et même les adultes peuvent consulter des orthodontistes: il n’y a pas d’âge pour s’occuper de son sourire et de sa santé.

Prenez soin de vous!

crédits photos et sources: santeplumag.com, rosa-crucis.com, Ostéopathie viscérale d’Eric Hebgen Edition Maloine, Pinterest, Gallimedia

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *