malaise vagal, souvent trop de stress


Le malaise vagal est un malaise assez courant et à priori sans gravité. Il est certes très désagréable et peut être impressionnant à vivre, surtout la première fois.

Mais qu’est-ce qu’un malaise vagal exactement? Et que peut faire le shiatsu pour ce problème?

Le malaise vagal

Le malaise vagal se traduit par la perte de connaissance durant quelques secondes.
Il est du à la baisse soudaine de la tension artérielle. Le terme « vagal » vient du nerf vague qui traverse l’organisme du cerveau jusqu’à l’estomac, il est chargé de ralentir l’activité cardiaque lorsque celle-ci s’accélère. Au ralenti, le cœur amène moins de sang aux artères, le cerveau est alors moins oxygéné, ce qui entraîne une perte de connaissance.

Le malaise vagal est une hyper stimulation du nerf vague, nerf principal du système nerveux parasympathique.

Nausées, vertiges, visage pâle, vision trouble, suées, assèchement de la bouche, bouffées de chaleurs, bourdonnement auditif, affaiblissement général… Lorsqu’une personne est victime d’un malaise vagal, il est important de surélever ses jambes afin d’oxygéner le cerveau pour rétablir l’équilibre du système cardiaque.
Si la personne s’évanouit, il faut la placer en position latérale de sécurité (PLS). Ce geste de premiers secours sert à libérer les voies aériennes de l’organisme.

Si la personne ne reprend pas ses esprits rapidement, appelez le 15.

Dans la plupart des cas, le malaise vagal est sans gravité, cependant la chute qu’il provoque n’est pas sans danger.
Les causes sont diverses, liées à une hypersensibilité du nerf vague ou à d’autres facteurs externes :

  • période de stress intense
  • surmenage
  • sensibilité, anxiété
  • choc émotionnel
  • fortes chaleurs
  • sensation de cloisonnement
  • phobies (sang, foule, etc)
  • après une anesthésie locale

Si une personne est sujette de manière trop fréquente à ce type de malaise, il faut consulter un médecin. Cela peut être la manifestation de troubles neurologiques. On a vu que le malaise vagal est dû au nerf vague, principal nerf du système nerveux parasympathique.

Shiatsu et malaise vagal

Le shiatsu a comme action de rééquilibrer l’activité du système nerveux autonome entre le système nerveux orthosympathique et le système nerveux parasympathique.

Souvent, le malaise vagal est du à un fort stress physiologique dont les causes sont variées. Le système orthosympathique est en suractivité permanente. Le corps n’aime pas les excès et encore moins les déséquilibres. Il va donc chercher à activer le système parasympathique pour rétablir l’équilibre. Il va utiliser son levier principal le nerf vague. Et une stimulation extrême du nerf vague se traduit par un malaise vagal.

Par ses pressions le long de la colonne vertébrale, le shiatsu va apaiser le système orthosympathique et activer le parasympatique. Ainsi, le corps aura moins besoin de forcer sur le nerf vague et provoquera moins de malaise. Attention! ce n’est pas en recevant une séance de shiatsu que vous n’aurez plus aucun malaise vagal. Il faudra faire aussi un point sur votre hygiène de vie et voir ensemble les points à améliorer. Ce qui est certain est que le shiatsu vous accompagnera dans l’espacement des malaises, dans la diminution de leur intensité et à terme une disparition des symptômes si tous les éléments d’hygiène de vie ont été parallèlement mis en place. Et bien évidemment, si vos malaises ne sont pas dus à une pathologie neurologique qui devra être diagnostiquée par un médecin.

Conclusion

La majorité des malaises vagaux est due à un état de stress trop élevé pour l’organisme. Le corps débranche le circuit ou tombe en panne.

Avec une alimentation saine et un rythme de sommeil correct, hors pathologie neurologique, vos malaises devraient déjà s’estomper.

Afin de baisser le niveau de stress, le shiatsu est un très bon outils. Il va apaiser vos sens, élever le parasympathique, réharmoniser le système nerveux autonome et ainsi calmer les stimulations anarchiques du nerf vague.

Détendez-vous et prenez soin de vous!

Sources et crédits photos: passportsante.net, santé-medecine.journaldesfemmes.com,

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *