L’arthrose ou l’ostéoarthrite


L’arthrose, que l’on appelle aussi ostéoarthrite, est une atteinte de l’articulation. Elle est douloureuse et diminue la mobilité de l’articulation touchée.

Etant une pathologie dégénérative, nous n’avons pas véritablement aujourd’hui de traitement. Nous pouvons seulement soulager les symptômes (douleur principalement) et ralentir son évolution.

Arthrose, késako exactement?

L’arthrose se manifeste par une douleur persistante au niveau d’une ou plusieurs articulations dues principalement à l’usure du cartilage. Mais il faut savoir que toute l’articulation est touchée: les ligaments, les os, les muscles et le système synovial sont altérés. En effet, la synovie (liquide intra articulaire servant à lubrifier l’articulation pour un bon fonctionnement) n’a plus son aspect limpide, style blanc d’oeuf. Parfois trop abondante mais plus souvent trop peu présente, elle devient ainsi inefficace.

L’arthrose peut se situer dans différentes articulations: genou, hanche, cheville, épaule, colonne vertébrale mais aussi le poignet, les doigts parfois les orteils.

Symptômes de l’arthrose

Le principal symptôme de l’arthrose est une douleur dans l’articulation dont l’intensité varie d’une personne à l’autre.

Les autres sont:

  • douleur lors de la mobilisation de l’articulation
  • raideur au réveil
  • sensibilité lors de légères pressions directement sur la zone
  • manque de flexibilité progressive de l’articulation
  • craquements répétitifs surtout pour les arthrose des genoux
  • petites excroissances osseuses (ostéophytes) autour de l’articulation
  • inflammation de la zone qui se manifeste aussi par un gonflement voire des rougeurs
  • déformation des articulations

Causes de l’arthrose

On ne saurait identifier une seule cause principale de l’arthrose.
Le facteur génétique est une piste. Mais ce sera surtout l’épigénétique qui serait mis en cause. Comment on utilise son corps (mouvements répétitifs, micro-lésions)? Quelle est notre alimentation?

On sait à coup sur que l’obésité et le manque d’activité physique sont des facteurs propices pour le développement de cette dégénérescence.

Attention: arthrose primaire et arthrose secondaire

L’arthrose primaire apparaît chez une personne ne déclarant pas de facteurs prédisposant à priori.

Quant à l’arthrose secondaire, elle apparaît sur les personne manifestant un facteur de risque par des blessures ou des chirurgies. L’arthrose est considérée comme secondaire aussi dans le cadre de pathologies inflammatoires (arthrite rhumatoïde, lupus, goutte, etc.) ou métaboliques (diabète, hémochromatose).

Traitement classique de l’arthrose

Sans vous livrez une batterie complète des traitements proposées (le plus adapté à votre cas sera celui proposé par votre médecin), voici les plus courants:

  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens (mais attention aux effets secondaires sur le système digestif entre autre…)
  • les gels analgésiques (attention aux intolérances cutanées)
  • l’activité physique : et oui! une articulation mobilisée en douceur, je dis bien en douceur!, sera moins douloureuse a terme
  • injection de corticostéroïdes ou d’acide hyaluronique

Traitements plus naturels

On a compris plus haut que l’on ne peut pas guérir de cette dégénérescence mais qu’on peut en freiner le développement et en atténuer les symptômes.

Ici on cherchera avant tout à freiner le développement. Avant tout, il faut faire un point sur votre alimentation. L’inflammation est favorisée par un terrain dit acide. On y remédie, outre une nouvelle diète, par des minéraux et oligo-éléments pour alcaliniser le terrain. ensuite, on pourra envisager différents compléments alimentaires comme l’harpagophytum ou le curcuma selon un dosage approprié.

On pensera aussi à différentes huiles essentielles en application locale, notamment la gaulthérie (sauf si vous êtes allergiques à l’aspirine ou sous anti-coagulants).

Le shiatsu pour l’arthrose

Le shiatsu ne pourra pas soigner votre arthrose. On a compris plus haut que l’on ne peut pas guérir de cette dégénérescence mais qu’on peut en freiner le développement et en atténuer les symptômes.

Ici, on cherchera à diminuer les symptômes de la douleur. On s’occupera des muscles autour de l’articulation en leur redonnant plus de souplesse et d’élasticité. Ce ne sera pas le moment le plus agréable de la séance car les muscles sont aussi atteints. Mais avec écoute et pression légère et bien ciblée, on a de très bons résultats.

Ensuite, en travaillant sur le système parasympathique, notamment au niveau de la base de l’occiput et du sacrum, on atténuera ainsi les manifestations du système nerveux sympathique. La douleur étant une des manifestations du système sympathique, la prise en charge globale du shiatsu aidera sur ce point.

Conclusion

Malheureusement, on ne guérit pas de l’arthrose.
En revanche, elle n’est plus une fatalité. Aujourd’hui, nous avons des outils classiques allopathiques mais surtout des méthodes plus douces pour votre organisme et plus naturelles pour vous aider à moins souffrir: une alimentation réfléchie, des huiles essentielles et du shiatsu seront de bons alliés pour rendre votre quotidien plus agréable.

 

Prenez soin de vous!

Crédits photos: passportsanté.net, arthrocoach.com

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *