fatigue, épuisement moral et physique


La fatigue. Elle peut être lancinante, chronique, anecdotique. Et l’épuisement peut être lui moral et/ou physique.

Vous avez du mal à démarrer le matin. Vous vous sentez lourd.e.s, lent.e.s. Rien ne vous motive. Vous avez plus de pensées négatives que positives. L’enthousiasme n’a plus frappé à votre porte depuis longtemps.

Vérifiez certains éléments avec votre médecin avant tout et agissez! Ce n’est pas une fatalité. Vous avez une ribambelle de trucs et astuces pour vous aider à passer ce cap et surtout, il y a le shiatsu.

Des conseils “naturo” contre la fatigue

Vérifiez que ce n’est pas une carence en fer et/ou une anémie

La fatigue chronique n’est pas un état naturel même si, de nos jours, elle semble banal. Parlez-en à votre médecin. Il vous prescrira certainement une prise de sang et vérifiera votre taux de fer et éventuellement les hormones thyroïdiennes en fonction de votre tableau clinique.

Des huiles essentielles à la rescousse

  

Après avoir pris toutes les précautions nécessaires à l’emploi des huiles essentielles, vous pourrez vous procurer par exemple de la marjolaine à coquilles ou du laurier noble. 1 à 2 gouttes matin et soir sur un comprimé neutre vous aidera à reprendre le dessus. On ne dépassera pas 5 jours avec le laurier noble et 7 jours pour la marjolaine.

Une autre huile intéressante pour la fatigue extrême et pour un effet coup de fouet est la cannelle de Ceylan. 1 goutte matin, midi et soir mais seulement pendant 48 heures!

Respectez-vous votre rythme circadien?

On dit classiquement qu’un adulte doit dormir 8 heures par nuit pour être en forme. Or, chacun est unique. Certains se contenteront de 6 heures, d’autres auront besoin de 9 heures.
Quoiqu’il en soit, il faut écouter les coups de barre qui vous tombent dessus dans la soirée. Peut-être vous couchez-vous par habitude à 23h et vous vous réveillez fatigué le lendemain à 7 heures alors que vous avez les huit heures de sommeil au compteur? Et bien, peut-être devriez-vous prendre le train du sommeil qui passerait plutôt vers 22h? Ou bien, peut-être serait-ce celui d’après? (La dernière option est peu probable mais cela peut arriver. Certains n’ont pas un sommeil de bonne qualité et dormir plus longtemps augmente la sensation de fatigue.)

Bouger, ça fatigue ou pas?

Et oui, bougez ça fatigue. Mais ça recharge aussi!
Avoir une activité physique régulière va vous permettre de vivre une fatigue physique musculaire qui va entraîner votre corps vers un sommeil plus profond et plus réparateur. Vous libérerez aussi des endorphines qui vont contribuer à soulager des douleurs.
D’autre part, le sport va vous permettre de décharger les énergies négatives accumulées. Le sport va activer votre circulation sanguine et lymphatique. Ainsi, vous éliminerez plus facilement les déchets.

Le sport, ça fatigue certes, mais ça rebooste!

Et si malgré tous ces petits conseils, vous vous sentez toujours fatigué.e.s, il est temps de recevoir un shiatsu!

Le shiatsu contre la fatigue et l’épuisement

Le shiatsu a pour vocation de réharmoniser votre corps d’un point de vue anatomique et énergétique. Or, quand on est fatigué ou épuisé, c’est l’énergie à proprement parler qui manque.

Heureusement, nous avons deux leviers puissants structurels et énergétiques à notre portée.
En Orient, on dit que l’énergie du rein est la batterie du corps. Son méridien empreinte un long trajet. Il fait partie des méridiens dits Yin. On travaillera sur différents points de ce trajet en privilégiant entre autre le premier qui se trouve sous le pied.
On ira ensuite rebooster l’énergie de l’organe Rein lui-même en travaillant sur la zone lombo-sacrée.

Et voilà notre outils structurel: travailler sur le sacrum.
D’après un des fondateurs de l’ostéopathie moderne, Sutherland, le sacrum est maître de la respiration primordiale, la respiration intrinsèque de vie de notre corps. Il faudra alors libérer ce sacrum des tensions certaines qui l’encombrent. Ainsi, le sacrum pourra respirer et la circulation du liquide céphalorachidien sera plus aisée, permettant aux nerfs d’envoyer et de recevoir plus facilement les messages de notre système nerveux périphérique et relançant aussi le fonctionnement du système nerveux autonome.

Il y aura d’autres zones à travailler bien entendu, en fonction de qui vous êtes. Le shiatsu écoute et s’adapte à chacun.

Ne laissez pas une grosse fatigue vous mener à épuisement. Et si tel est le cas, ne désespérez pas, le shiatsu sait comment faire pour vous rebooster et vous aider à récupérer l’énergie nécessaire pour reprendre votre vie en mains.

Prenez soin de vous!

Sources et crédits photos: pharmaciedescombes.com, jardin-secrets.com, saint-et-naturel.com, psychomedia.qc.ca

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *