le lien corps-esprit


Corps-esprit? On connaît tous le proverbe “anima sana in corpore sano” (ou “mens sana in corpore sano”): un esprit sain dans un corps sain. De plus en plus, on entend que le corps et l’esprit sont liés. Mais comment cela se manifeste? Et puisque sur ce site on parle surtout de shiatsu et de santé en général, quel est l’intérêt d’en parler ici?

Le shiatsu, c’est quoi déjà?

Le shiatsu trouve ses origines dans les massages et thérapies manuelles traditionnelles asiatiques. Littéralement, Shiatsu veut dire pressions avec les extrémités, que l’on raccourcit ou précise par pressions avec les doigts. Tel que nous le connaissons aujourd’hui, le shiatsu est né dans la première moitié du XXème siècle au Japon. C’est Tokujiro Namikoshi qui en est le fondateur. Le shiatsu est un ensemble de pressions des pouces, des mains et parfois des avant-bras sur l’ensemble du corps. Il a pour objectif de réharmoniser le corps dans son anatomie et dans la circulation des énergies.

Le shiatsu est alors reconnu comme une thérapie à part entière par le Minitère de la Santé en 1955. Nous avons encore du chemin à faire en Occident et particulièrement en France. Mais grâce aux actions du Syndicat Professionnel de Shiatsu, cette discipline fait de plus en plus parler d’elle et petit à petit trouve sa place dans l’accompagnement à la santé.

L’aspect physiologique

Physiologiquement, il stimule la circulation sanguine et lymphatique. Il agit sur le système nerveux autonome pour apaiser les manifestations de l’orthosympathique et stimuler le parasympathique. Par des pressions rythmées, le corps va, via la peau et ses récepteurs sensitifs, se réorganiser selon le schéma originel. Les tensions musculaires vont être apaisées et on remarquera un réel état de détente à la fin de la séance.

L’aspect énergétique

Le shiatsu utilise le toucher pour ramener l’équilibre dans le corps et ainsi promouvoir la santé. Il s’inspire des principes de l’énergétique orientale. Ainsi, il vise à rétablir la circulation de l’énergie vitale, le ki, dans les zones du corps là où elle est soit en manque, soit en excès. Il va reprendre les trajets des méridiens d’acupuncture en stimulant particulièrement certains points.
Le travail en shiatsu peut être orienté selon les grands principes de la médecine traditionnelle chinoise.

L’aspect psychologique

Un mental ne peut resté serein si le corps est en tension.

Les chinois nous enseignent dans leur médecine traditionnelle que chaque organe est lié à une émotion. Le shiatsu va plus loin et nous dit que chaque excès d’émotion va se loger dans différents endroits du corps et pas que sur des organes.

Par exemple, on associe souvent la colère au foie, la joie à l’intestin grêle, la tristesse aux poumons, etc.
En excès, ces émotions vont affaiblir voire perturber le fonctionnement de l’organe auquel elle est liée. Mais elles vont aussi se stocker dans le corps sous forme de tensions musculaires. Pour rappel, nous n’avons pas que des muscles moteurs mais aussi des muscles lisses qui tapissent entre autre notre tractus digestif
Par exemple, un excès d’angoisse va aller contracter les avant-bras, la peur va bloquer les scapula, etc.

En accompagnant votre corps dans le relâchement de ces tensions musculaires, le shiatsu va donc “déstocker” les tensions. Et il va ainsi dissiper l’emprise des excès émotifs sur votre corps.
C’est entre autre grâce à ce processus que le mental s’apaise lors d’un shiatsu. Avec l’aide aussi de la stimulation du système nerveux parasympathique comme expliqué ci-dessus et encore mieux dans l’article shiatsu et système nerveux parasympathique, ici.

Shiatsu et thérapie psychologique: accéder au lien corps-esprit

Comme le shiatsu vient libérer les tensions liées notamment aux émotions, certaines d’entre elles, bien enfouies, bien cachées, peuvent refaire surface. Il est fréquent que lors de la phase de détente du shiatsu, les receveurs perçoivent des images sous forme de rêve ou se remémore des souvenirs. Il est intéressant de constater ainsi comment notre corps peut stocker en lui des informations que l’on ignorait avoir encore de l’importance aujourd’hui.
Ainsi, le shiatsu peut ouvrir de nouvelles portes, vous donner de nouveaux indices sur des questions, des points de votre vie, qui demandent à être creusés, revisités, accompagnés.

Régulièrement, lors de leur shiatsu, des personnes se mettent à éclater en sanglots ou bien partent dans un fou rire. Il n’y a pas de souci à ça. Bien au contraire! Lâchez! Accueillez l’émotion qui arrive. Vous êtes aussi là pour ça.

Si vous êtes en thérapie personnelle, n’hésitez pas à faire part des images et messages que vous avez reçus lors de votre shiatsu. Votre corps vous a donné une piste à approfondir.
Et si vous n’êtes pas en thérapie mais que vous remarquez que vous portez toujours les mêmes tensions et qu’au fur et à mesure du travail en shiatsu vous percevez des images, peut-être serait-il intéressant de vous rapprocher d’un thérapeute pour aller plus loin dans votre prise en charge.

Conclusion

Le corps est un formidable messager. Il n’est pas seulement une enveloppe matériel qui véhicule notre esprit. Ce que j’aime dire est: le corps dit ce que l’âme crie et que la conscience ne veut pas écouter.

Le shiatsu est un magnifique outils pour vous faire prendre conscience du lien corps-esprit. La détente du corps va permettre aussi au mental de s’apaiser. Alors, si votre mental s’affaire en permanence comme un petit hamster qui court dans sa roue, le shiatsu vous aidera à faire dormir ce hamster.

Respirez, détendez-vous, venez recevoir un shiatsu!

Prenez soin de vous!

Crédits photos: Syndicat Professionnel de Shiatsu, mieux-vivre-autrement.com

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *