La Bulle et le Pouce


La Bulle et le Pouce est un témoignage de mon suivi en shiatsu avec une enfant autiste sévère non verbale, Ghalia.

Dans ce recueil, vous lirez mes doutes, mes peurs, mes satisfactions et toutes les réactions de Ghalia aussi surprenantes qu’inattendues. Une deuxième partie vous aidera à vous familiariser avec les aspects théoriques sur le shiatsu et sur l’autisme.

Bienvenue dans mon cabinet, un mardi sur deux, où se met en place un univers où tout est en suspens!

Je voulais partager cette expérience pour attirer l’attention sur plusieurs éléments :

– la complexité d’accompagner, d’évoluer avec des personnes atteintes de troubles autistiques,

– le travail merveilleux et ô combien indispensable des bénévoles et des associations ,

– l’intérêt du shiatsu pour les personnes autistes et les bienfaits qui peuvent en découler.

autisme shiatsu

LES EXTRAITS DU TEMOIGNAGE

Séance n°1 du 12/09/2017

(…) Cinq minutes avant l’heure de notre rendez-vous, l’interphone sonne. En ouvrant la porte, je vois cette demoiselle dodue de huit ans et demi accompagnée de son père. (…) Je pensais voir aussi Laurence (…) qui m’avait contactée avant l’été pour me demander (…) de m’occuper bénévolement de Ghalia. (…) /Ghalia/ attrappe une chaise, la déplace, prend le flacon de gel hydro-alcoolique, appuie sur le pressoir et avale le produit. (…) Mais où êtes-vous Laurence? La petite continue de regarder partout. Elle décroche l’interphone, appuie sur le bouton, le raccroche au mur. (…) Elle se couche par terre et commence à gémir tel un animal en cage. (…) Je suis spectatrice d’une pièce dont je ne comprends ni l’intrigue, ni les protagonistes. (..) L’interphone sonne. (…) Laurence arrive. (…) -Bonjour Laurence!

Et descendez vite, très vite, avant que Ghalia ne me démonte mon cabinet s’il vous plaît. Ça, je ne l’ai pas dit, mais je l’ai pensé très fort. A peine arrivée en bas, Laurence pose son sac, se déchausse, s’assoit au sol et sort des jouets pour occuper Ghalia. (…)

Je peux à présent échanger avec le monsieur et commence à lui poser des questions sur sa fille.

Séance n°16 du 29/05/2018

(…) Tu tournes la tête de l’autre côté, tends ta jambe gauche et vient replier ta jambe droite sur le côté. Sans que personne ne t’ait dit quoi que ce soit, tu te mets dans la juste position pour continuer le shiatsu. Tu m’étonneras toujours! Je m’exécute bien entendu ! Et de ce côté je continue sur le bord externe du mollet et termine le trajet du méridien jusqu’au quatrième orteil que je tire à nouveau. Tu relèves la tête, cela t’a surprise et amusée. Tu rechanges de position. Je le comprends comme « tu ne voudrais pas me le faire aussi de l’autre côté ? ». Je ne me fais pas prier et dis aux bénévoles :

– Vous avez vu ? Elle ressent que je ne l’ai pas fait de l’autre côté et me demande de le lui faire.

Elles sont effectivement surprises par ta compréhension de ce que tu es en train de recevoir. Cette fois-ci, je décide de travailler ce trajet plus en profondeur avec mes avant-bras. Tu te laisses faire. Je termine la ligne toujours sur le quatrième orteil. Tu sembles toute contente. Tu restes en position alors je passe à nouveau sur ton dos avec des pressions plus appuyées et mobilise doucement ton sacrum. Tu arrêtes ta respiration et expires l’air d’un coup. Et oui, c’est doux, mais ça travaille quand même. J’alterne les mouvements et tout à coup la chaleur se concentre sur ton sacrum et se diffuse.

LES EXTRAITS DE LA PARTIE THEORIQUE

AUTISME

La dyade de l’autisme a comme point central la recherche sensorielle, qu’elle soit hypo (moins) ou hyper (plus) stimulante. Chaque sens peut être élément de fixation ou de rejet.

– La vue: cacher ses yeux, chercher et/ou jouer avec la lumière…

– L’ouïe : intolérance au bruit ou au contraire besoin de bruit de fond (chantonnement permanent)

– Le toucher : ne pas supporter un contact ou inversement rechercher un contact appuyé

– Le goût : ne vouloir manger que du sucré ou du salé ou toujours la même texture.

– L’odorat : adorer une senteur ou au contraire avoir une forte répulsion, voire une intolérance. (Attention à l’usage d’huiles essentielles avec les personnes autistes. Elles peuvent avoir une réaction explosive à leur contact)

Les phases d’hyper ou hypo sensibilité varient pendant la journée.

Les autistes peuvent ressentir une douleur liée à un sens particulier. Ce qui serait une gêne pour nous peut être une douleur physique chez eux.

C’est cette saturation sensorielle qui provoque des douleurs physiques qui induisent des troubles du comportement.

SHIATSU

Notions d’énergétique orientale

(…) La théorie des Cinq Eléments remonte à l’Antiquité (…). Elle classe tout ce qui constitue l’Univers en cinq catégories. Les cinq éléments représentent cinq potentialités inhérentes à tous phénomènes, cinq phases d’un cycle, cinq processus fondamentaux en mouvement et en connexion permanente.

Le système nerveux autonome: sympathique et parasympathique

(…) Le shiatsu communique avec le système nerveux autonome. Il va principalement activer le SNP via les plexus crânien, sacré et cœliaque en exerçant des pressions sur ces zones. Le shiatsu va remonter l’activité du SNP et ralentir les informations du SNS. Il faut savoir que la douleur et le stress sont du ressort du SNS.

C’est pourquoi, lorsque vous recevez un shiatsu, vous avez froid (le SNP aura fait baisser la température de votre corps de quelques dixièmes de degrés), vous êtes extrêmement détendus et terminez votre séance généralement avec la tête que vous avez au réveil.

CONCLUSION

Il y a de nombreuses manifestations de l’autisme. Les extrêmes étant les « surdoués » et les déficients mentaux. Au milieu, une palette infinie de déclinaisons est possible avec, comme point commun, des spécificités sensorielles. Chaque personne est unique, au même titre que chaque autiste est unique.

On comprend bien toute la délicatesse d’accompagner les personnes autistes par la diversité de leurs attitudes, leurs caractères complexes, imprévisibles parfois violents et leurs contradictions. Comme expliqué dans la deuxième partie, ils ont un schéma énergétique qui fonctionne différemment des non- autistes. Leurs perceptions sensorielles sont exacerbées et induisent des réactions très hétérogènes en fonction de chacun dont les paroxysmes sont l’isolement ou la crise, la stratégie étant toujours celle du repli dans un univers sensoriel spécifique.

L’autisme est un trouble particulier qui nécessite des connaissances précises qui devraient être acquises avant de commencer un suivi. En shiatsu, on pourra aborder différents aspects, aussi bien anatomique qu’énergétique.

Pour se procurer le livre dont les droits d’auteur seront reversés à une association prenant en charge les enfants autistes, c’est par ici: https://actea-shiatsu-sante.fr/produit/la-bulle-et-le-pouce/

Et pour m’entendre vous parler en deux mots de ce que le shiatsu peut apporter aux personnes atteintes de troubles autistiques, c’est ici: https://www.vivrefm.com/posts/2019/04/autisme-bienfaits-du-shiatsu

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *