Qui n’est pas ou à minima ne connaît pas une personne stressée ?
Mais, c’est quoi exactement le stress ?
En quoi le shiatsu peut-il aider à “déstresser” ?

Stress – physiologiquement, que se passe-t-il ?

Le stress est une réponse physiologique à un stimulus de mise en danger. Le stress va mobiliser les ressources de notre corps sur plusieurs plans pour que nous prenions les justes décisions pour nous mettre en sécurité: accélération du rythme cardiaque, accélération de la respiration, vasodilatation pour augmenter l’afflux de sang dans le cerveau et dans les muscles, montée d’adrénaline et de cortisol, ralentissement voire arrêt de la digestion…

Si les mécanismes mis en place par le corps face au stimulus stressant persistent au-delà du temps nécessaire pour fuir le danger ou le combattre, ils donnent lieu à des malaises physiques et psychologiques : les symptômes de stress.

Le stress est une réaction réflexe, tant psychologique que physiologique, de l’organisme devant une situation difficile qui demande une adaptation.
À noter toutefois que le stress ne dépend pas de l’intensité de l’action, mais de celle de la tension – puisqu’il y a des gens très actifs qui sont aussi très détendus alors que des gens peu actifs peuvent être très tendus.

Les symptômes du stress

Le stress a des manifestations physiques, émotionnelles et comportementales.

Physiquement, on peut ressentir:
– tensions musculaires
– problèmes digestifs
– problèmes de sommeil
– maux de tête
– vertiges ou malaises
– essoufflement rapide
– fatigue
– palpitations cardiaques

 Emotionnellement, on peut ressentir:
– agitation, irritation
– inquiétude, difficulté à prendre des décisions
– mélancolie, manque de joie
– anxiété, angoisse
– baisse de la libido
– manque d’estime de soi
– difficulté de concentration

Le stress peut modifier notre comportement:
– perception de la réalité, on broie du noir
– fuite, évitement des situations exigeantes
– isolement social, absentéisme au travail
– comportements addictifs: télévision, travail, tabac, alcool, etc.

Le stress se manifeste donc de différentes façons selon les personnalités. Et les solutions varient également en fonction de la personne. Précisons que les enfants et les adolescents sont aussi sujets au stress, qui peut être généré par des situations à la maison, à l’école ou entre camarades.

Existe-t-il un bon stress?

La réponse est oui! On a tendance à l’ignorer, mais les réactions de stress sont normales et utiles. Dans de nombreuses circonstances, on parle donc de « bon stress ». On sait, par exemple, que le niveau de performance au moment d’une tâche est meilleur lorsqu’il y a une certaine dose de stress. Celui-ci permet de stimuler la motivation, de mieux juger les paramètres de la situation et de se préparer en conséquence. Plusieurs personnes, d’ailleurs, aiment cette excitation du stress et la recherchent – dans la compétition, par exemple.

 

Shiatsu et stress

Le stress est de l’ordre du système nerveux orthosympathique (SNS). Le shiatsu aide à réguler l’expression du système nerveux autonome en activant le système nerveux parasympathique (SNP). Pendant le shiatsu, votre rythme cardiaque va diminuer, votre respiration se calmer. Votre ventre va se mettre à gargouiller (activation du péristaltisme) et il est fort à parier que vous aurez froid. Tous ces symptômes sont la manifestation que le SNP s’active. C’est alors gagné: vous réagissez, votre corps reçoit les messages des pressions shiatsu.
Ainsi, à force d’élever l’expression du SNP, les manifestations du SNS vont s’apaiser. Et à force de répétition, votre corps va s’habituer à retrouver un meilleur équilibre SNP/SNS. Vous serez plus à même de gérer les situations stressantes de votre quotidien car votre corps ne sera plus saturé par les expressions du stress.

 

Par expérience, plusieurs personnes venant régulièrement pour “destresser” me dise : “l’année dernière, à la même période, je me suis bloqué le dos. J’ai l’impression que grâce au shiatsu je traverse mieux cette période difficile” ou “depuis que je viens tous les mois, je n’ai plus mal au ventre lorsque je vais en réunion. Ou si j’ai mal au ventre, c’est moins fort qu’avant et ça passe plus vite.”
Les témoignages sont nombreux. Le shiatsu pour déstresser, ça marche ! Pour un effet durable, il faudra certainement adopter un rythme de séance mensuel dans un premier temps.

 

Stress et huiles essentielles

La reine des huiles essentielles sera la lavande officinale. Elle est apaisante et relaxante. La lavande vraie peut être utilisée à tout âge.
On pourra se masser le plexus solaire avec une goutte, s’en faire une perfusion aromatique ou juste respirer son odeur à même le flacon.

En cas de stress qui découle sur une crise de panique, on préfèrera la camomille romaine. Cette dernière sera à inhaler directement du flacon pendant 1 à 2 minutes.

Il y a plein d’autres huiles essentielles qui sont intéressantes aussi comme le grain de bigaradier, la mandarine.

On pourra aussi penser au pin sylvestre en massage sur la zone des surrénales. Mais loin des bébés et femmes enceintes.

Consulter les articles l’aromathérapie des familles et utilisation des huiles essentielles pour plus d’infos (note du 10/02/2022 je vais remettre en ligne ces articles très prochainement).

Conclusion

Le stress est une réponse physiologique a un stimulus extérieur. Il est là pour que notre corps mette à notre disposition les ressources nécessaires pour nous sauver du danger. Oui, mais lorsque le stress devient chronique, à force, le corps s’épuise.

Le shiatsu, par le rééquilibrage du système nerveux autonome, particulièrement par l’activation du système nerveux parasympathique, va permettre au corps d’apaiser les expressions délétères du stress.

Une séance de shiatsu ne suffira pas. Il faudra certainement mettre en place des séances mensuels dans un premier temps. Les effets se feront sentir et se pérenniseront. C’est vous qui donnerez alors le rythme. Vous aurez appris à vous reconnecter avec votre corps et serez capable alors d’identifier le moment où le trop plein pointe le bout de son nez. Ce sera alors le signe qu’il faut décrocher votre téléphone pour caler une séance de shiatsu.

Respirez, déstressez, le shiatsu est là pour vous accompagner. Prenez soin de vous!

 

Résumé des astuces de différents professionnels de santé

les trucs et astuces

Mangez léger

Ca paraît anodin, mais ça ne l’est pas du tout! Certaines croyances populaires veulent nous faire croire qu’un bon repas va nous aider à passer une bonne nuit de sommeil. Mais c’est quoi exactement un bon repas? Certainement pas une raclette arrosée d’Apremont, accompagnée de charcuterie, de cornichons et d’un opéra en dessert. Trop de gras, de protéines, d’alcool et de sucres rapides n’aideront pas l’estomac. Cela va créer de la fermentation et beaucoup d’acidité dans l’estomac. qui dit fermentation, dit gaz. Et qui dit acidité, ouvre grand la voie aux reflux. Ces problèmes physiologiques de digestion vont déranger l’organisme en créant de l’inconfort. Et un corps inconfortable aura du mal à se détendre. Alors, le soir, mangez léger! Plus d’infos dans l’article sur la chrono-nutrition.

Laissez les écrans

Vous l’entendez souvent, les écrans nous bombardent de lumière bleue. Et cette dernière serait délétère non seulement pour notre rétine mais aussi pour notre cerveau. Elle le maintiendrait en activité. Et puis, elle limiterait la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil.

Essayez de ne pas trop réfléchir

Ouh le conseil qui appelle le diction “facile à dire, pas facile à faire”. C’est pourtant évident. Comme on l’a vu au-dessus, un cerveau qui travaille ne pourra pas se mettre au repos.

Alors, aussi bien pour ceux qui pense de trop que pour ceux qui ont du mal à lâcher les écrans, on préfèrera ouvrir un livre. Pourquoi?

Ouvrir un livre

On ouvrira un livre pour plein de bonnes raisons. Allez, un magazine fera aussi l’affaire.

  • cela fait fonctionner notre imagination, ce qui nous rapprochera de la dimension onirique.
  • d’autre part, le mouvement oculaire de va-et-vient imposer par le balayage du regard sur la feuille va stimuler des connexions dans notre cerveau qui vont nous rapprocher de l’état d’endormissement.
  • ensuite, réviser son orthographe (je le dit oçi pour mois) ça ne fera de mal à personne et apprendre de nouvelles choses encore moins.

Donc plutôt que d’aller sur le site “adopte un mec” parce que votre célibat vous pèse et que c’est rigolo de regarder le profil des autres, adoptez un bon livre!

Une bonne position pour dormir

Idéalement, on dormira allongé sur le dos. Ce n’est pas nécessairement une position qui convient à tous (ronflement, grossesse, etc.).

On évitera au maximum de se coucher sur le ventre. En effet, on est obligé de tourner la tête pour respirer. Il y a donc une rotation des cervicales. Souvent, on remonte une jambe en crabe sur le côté pour compenser cette rotation. Mais cela va pincer dans le rachis lombaire ou bloquer le sacrum. Ah tiens?… On va reparler des cervicales et du sacrum dans le paragraphe dédié au shiatsu et au sommeil… Et en plus, on appuie sur notre estomac, ce qui ne va pas nécessairement lui faciliter la tâche pour digérer le repas du soir.

On évitera aussi de s’allonger sur le côté droit. Cette position est favorable à l’ouverture du pilore, la bouche de l’estomac. Si le pilore ne se ferme pas correctement, vous aurez des remontées acides. Et un reflux, et bien ça n’aide pas à dormir. D’autre part, sur le côté droit, surtout si vous êtes enceinte, vous gêner le retour veineux vers le coeur.

On privilégiera donc la position sur le dos ou à défaut sur le côté gauche.

Des remèdes naturelles

des tisanes de plantes

On conseillera souvent la camomille, la valériane et la mélisse en tisane. Ce sont des plantes relaxantes. Pas plus de deux tasses dans la soirée malgré tout, autrement c’est votre vessie qui va vous réveiller cette nuit…

des huiles essentielles

On pourra en recommander trois différentes.

Pour les enfants et les bébés, on peut verser une ou deux gouttes de lavande officinale ou de mandarine aux coins supérieurs du lit. Ces deux senteurs sont apaisantes et devraient aider vos petits à tomber dans les bras de Morphée. On ne mélange pas les senteurs, on les teste indépendamment.

 

Pour les plus grands, on pourra:

  • se masser le plexus solaire avec de la lavande officinale et en mettre aussi sur les coins de son oreiller
  • pour les gros troubles de l’endormissement, on peut utiliser la camomille romaine. Il faudra prendre une goutte sur un comprimé neutre au coucher. (Attention, c’est pas bon…) En général, la camomille mettra une dizaine de minutes pour agir. Vous devriez ressentir un léger assoupissement, c’est le moment d’éteindre la lumière! Même si vous êtes au milieu d’un paragraphe qui vous révèlera qui a tué Pamela Rose, on ferme le livre, on éteint la lumière et on pose la tête sur l’oreiller.

du chocolat

Oui, oui, vous avez bien lu: du chocolat. Du chocolat noir hein! Et un ou deux carrés. On ne fait pas disparaitre toute la tablette.

Le chocolat contient un acide aminé, le tryptophane. Ce tryptophane est précurseur de la sérotonine, elle-même précurseur de la mélatonine. La mélatonine est une hormone polyvalente. Ici elle nous intéresse tout particulièrement car c’est elle qui régie notre rythme circadien, notre rythme “jour / nuit”. Elle a donc un rôle prépondérant dans l’endormissement.

On retrouve aussi le tryptophane dans le parmesan, les noix, le riz et l’huile d’olive.

Donc, pour clore le dîner, on s’accorde un ou deux carrés de chocolats noir à au moins 70%. Ne me remerciez pas.

en homéopathie

Là, c’est plus délicat. L’homéopathie ne se prescrit pas pour tout le monde pareil. A chacun son remède.

Cela dit, on pourra essayer la Passiflore en 9CH 3 granules au coucher ou pour les angoissés l’Ignatia amara en 15CH 3 à 5 granules au coucher également. On peut prendre Ignatia également le matin pour apaiser les angoisses.

Dans le doute, il existe un complexe “Passiflore composé” qui rassemble différentes souches. 5 granules au coucher.

Pour les cauchemars, on conseillera plutôt Stramonium en 9CH, 3 granules au coucher. Pour les enfants aussi naturellement.

Mais encore une fois, à chacun sa trousse d’homéopathie. Il y a d’autres souches encore. Les remèdes ci-dessous peuvent fonctionner pour quelques uns mais pas pour d’autres. Ils sont donnés à titre d’exemple. A chacun son remède homéopathique.

Et si le sommeil ne vient pas?

Plutôt que de se retourner mille fois dans le lit en s’agaçant de ne pas trouver le sommeil, limite en s’angoissant car la nuit sera trop courte, levez-vous! Oui, allez lire (oh tiens!) dans la cuisine ou sur votre canapé. Lorsque vous sentirez le sommeil arriver, il sera temps de vous glisser à nouveau sous vos draps. Mais n’allumez ni l’ordinateur, ni la télévision et encore moins votre téléphone portable.

Le téléphone portable qu’on aura mis en mode Avion bien évidemment… On ne dort pas avec un téléphone portable connecté sur sa table de nuit et encore moins sous son oreiller.

Le shiatsu et le sommeil

J’aime ce sujet! J’en ai fait mon mémoire de fin de formation en shiatsu. Et lors de ma recherche, j’ai remarqué que les personnes qui souffraient de troubles du sommeil, quels qu’ils soient, avaient toutes en commun des tensions dans au moins deux des trois zones: les cervicales, le sacrum, les chevilles.

On sait en biomécanique que des chevilles peu mobiles peuvent engendrer une raideur des cervicales. En anatomie, on a déjà vu que le système parasympathique, branche su système nerveux autonome, était le maître du sommeil. Et si on regarde mieux où sont situés les plexus du système parasympathique, on remarque qu’ils sont du tronc cérébral (soit en zone occipitale à la base du crâne) et du sacrum. Tiens-donc!

Pour apaiser les troubles du sommeil, on insistera donc sur le travail de la nuque, de la tête, du sacrum et des chevilles.

 

Ainsi, on libérera les tensions musculo-squelettiques qui peuvent induire des troubles du sommeil.

La durée de l’efficacité d’un shiatsu pour résoudre les troubles du sommeil varie d’une personne à l’autre. Peut-être qu’au début, il sera nécessaire de recevoir tous les 10 à 15 jours. Ensuite, on pourra espacer les séances. C’est vous donnez le rythme. Chacun est unique, ne l’oublions pas!

Souvent, troubles du sommeil riment avec stress. Et pour cela aussi le shiatsu est recommandé…

Allez manger une bonne soupe, ouvrez un bon livre et prenez soin de vous!