Shiatsu Enfant


C’est dur de grandir: le corps change, les copains, l’école, les disputes de parents, etc. Chez certains, cela créé de l’angoisse. Et arrive la batterie de troubles qui vont avec: énurésie nocturne (pipi au lit), eczéma, problème d’endormissement, surexcitation, etc.

Le shiatsu peut être un des outils qui aidera votre enfant à passer le cap. Ou tout simplement être une parenthèse de bien-être. Car les enfants aussi ont droit de lâcher-prise!

Comment se déroule une séance avec un enfant?

Tout d’abord, il est nécessaire qu’un des parents soit présent. Après avoir fait tous les trois (parent, enfant et moi) un tour d’horizon de l’état de santé de l’enfant et des troubles qui vous amènent me voir, j’explique d’où vient le shiatsu et ce qu’il va se passer ensuite.

Les enfants sont plutôt conciliants. Ils sont curieux de découvrir ce qu’il va arriver. Au début, ils gardent les yeux grands ouverts. Parfois certains gigotent, d’autres s’endorment. Ils ont le droit de poser toutes les questions qu’ils veulent! Je me fais toujours un grand plaisir de leur répondre.

A chacun sa manière de recevoir le shiatsu. Chaque enfant est unique.

 

une croissance harmonieuse

Le shiatsu va accompagner l’enfant dans une croissance plus harmonieuse. Grâce à certains étirements doux, le corps va se repositionner dans l’axe, les muscles seront étirés. Les bienfaits basiques du shiatsu sont aussi valables pour les enfants!

On va remobiliser les chevilles, étirer les jambes, les bras, la nuque. On va toujours masser le ventre. C’est rigolo parce que le ventre gargouille!

Le dos aussi sera examiné par des pressions douces, toujours adaptées à l’âge et aux besoins de l’enfant. Un deux ans ne recevra pas le même shiatsu qu’un ado de quinze ans!…

s’approprier son corps

Quand on est enfant, le corps change tous les jours. Et oui, on grandit! Et parfois on a du mal à gérer son équilibre. On ne sait très bien où commence et où s’arrête notre corps, on se cogne.

Le shiatsu va aider votre enfant à prendre conscience de son corps. Les plus petits et les plus grands trouveront (ou retrouveront) ce toucher bienveillant et cette énergie positive qui réchauffe et qui apaise. Toucher une partie du corps c’est aussi la faire exister.

Tokujiro Namikoshi le disait : “le coeur du shiatsu est comme l’amour maternel; la pression sur le corps stimule la source de la vie.”

découvrir des sensations de bien-être et de lâcher prise


En se réappropriant son corps, l’enfant va apprendre à se détendre. Certains s’endorment même. D’ailleurs, c’est toujours un moment délicat de devoir les réveiller… Si c’est possible (emploi du temps de chacun), je peux laisser l’enfant dormir dans le cabinet 15/20 minutes à l’issue de la séance.

aider à gérer les trop-plein d’émotions

Quand on est enfant, on a du mal à gérer ses émotions. Dans la petite enfance, c’est surtout une histoire de maturation cérébrale. L’amygdale ne sait pas encore correctement faire son travail et les émotions arrivent à l’état brute dans le cortex. C’est ce qui provoque les grosses colères autour de deux ans. Vers quatre, voire cinq ans, naturellement, cela rentre dans l’ordre. L’amygdale est mature.

Mais certains enfants sont hypersensibles. Ils ont de l’eczéma, font beaucoup de cauchemars, ont des crises d’angoisse, se rongent les ongles… Ils accumulent plein de petits désagréments qui mis bout à bout créent un véritable inconfort au quotidien.

En travaillant sur le système nerveux parasympathique, les séances régulières de shiatsu vont apaiser les manifestations d’angoisse et accompagner l’enfant dans une bulle de confort.

aider à trouver le sommeil

Après plusieurs séances en cabinet et en fonction de la manière dont l’enfant reçoit le shiatsu, je peux lui enseigner un petit rituel de massage du ventre pour l’accompagner dans l’endormissement. Il devra se le faire lui-même, le soir, lorsqu’il aura du mal à trouver le sommeil. Les résultats sont plutôt bons… L’enfant se sent responsabilisé, il est fier de pouvoir faire quelque chose pour lui, il gagne en autonomie.

Mise en garde

Le shiatsu ne se substitue pas à un suivi médical ni à une psychothérapie. Le shiatsu sera un outils de plus pour accompagner votre enfant vers le mieux-être.

 

Conclusion

Les petits aussi ont droit de se détendre!

C’est tellement dur de grandir… Alors, le shiatsu va apporter du réconfort pour accompagner l’enfant pendant cette tranche de vie.

Les séances durent entre 30 et 45 minutes en fonction de l’âge et des besoins.

séance pour les 2-7 ans: 40€

séance pour les 8-15 ans: 50€

A bientôt, et prenez soin de vous, mais aussi prenez soin d’eux!